Truthland, la réponse du berger à la bergère

Tout le monde a vu Gasland, ce documentaire contre lequel je peste depuis sa parution  et qui fut néanmoins couronné, dans la catégorie non-fictionnelle alors qu’il s’agit d’une fiction, par les Emmy Awards, lesquelles sont à la TV ce que les Oscars sont au cinéma,

Comme chacun sait, une fiction est un film de cinéma ou de télévision exposant des évènements imaginés (dixit Larousse, qui considère Georges Méliès comme l’inventeur de la fiction au cinéma). Effectivement, ce documentaire ne traite absolument pas de gaz de schiste mais de gaz naturel, le plus souvent de nature biogénique superficielle.

Voici ce que j’en écrivais à l’époque : une prime à l’obscurantisme !

En France, nos parlementaires de tous bords, à l’approche des élections présidentielle et législative, ont cru bon de le prendre pour du «mauvais» pain et, dans l’espoir de glaner des voix, ont interdit la recherche du gaz et des huiles de schiste, préférant sans doute les importer de Pologne ou de Russie. A croire que le quotient intellectuel du plombier polonais est supérieur à celui de notre parlementaire lambda, toutes opinions confondues.

Aux Etats Unis, après de nombreuses analyses expliquant scientifiquement les faits dont Josh Fox voulait se faire le héraut et notamment la scène où l’on voit Mike Markham faire flamber l’eau de son robinet, l’Association Américaine des Pétroliers Indépendants (traduction approximative) a fait tourner un film d’une demi-heure sur les lieux mêmes du tournage de Gasland, avec les mêmes experts.

Ce film, intitulé Truthland, dont nous vous donnons la V.O. faute d’en avoir une version française, pourrait prêter à sourire quand le cinéaste interroge une mère de famille, en Pennsylvanie, sur fond de country music. Mais si l’on veut bien passer sur la forme, il n’en est pas moins vrai que le fond est très intéressant et qu’il devrait inciter nos parlementaires de la nouvelle vague à abroger la loi 2011-835 publiée au JO du 14 juillet 2011, si l’on veut réindustrialiser la France, lutter contre le chômage et augmenter le pouvoir d’achat des ménages.

Moi qui suis un vieux de la vieille, je me souviens qu’à Londres, en 1942 ou 1943, le Premier Ministre britannique Winston Churchill disait que la vérité (truth) commençait à enfiler son pantalon lorsque les fausses nouvelles avaient déjà fait la moitié du tour du monde ! Eh bien Gasland est sorti à la mi-2010 tandis que Truthland sort mi-2012. Espérons que l’histoire se répètera et que nous finirons par faire triompher notre point de vue.

Le site créé par l’Association Américaine des Pétroliers Indépendants, tout en anglais, est riche d’informations lui aussi. Il n’est jamais trop tard pour s’instruire.

http://www.truthlandmovie.com

Il existe désormais une version en français.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s